Catégorie : Lectures

L’épaisseur du périurbain

La critique du périurbain est un exercice de bon ton. Avec ses pavillons proprets, ses zones d’activité insipides, sa consécration de la voiture, son entre-soi lénifiant, les raisons ne manquent pas. Comment la France est devenue moche, paru dans Télérama, est emblématique de ce point de vue. Jusqu’à la caricature. Son mérite fut d’inciter Eric…